DPN vs VPN : l’aube de la confidentialité décentralisée sur le web

Les DPN ou réseaux privés décentralisés offrent les avantages des VPN, mais avec des avantages supplémentaires qui excluent un point de contrôle central.

Internet a incontestablement révolutionné notre mode de vie et a changé la façon dont nous travaillons, accédons à l’information, voyageons, communiquons et interagissons les uns avec les autres. Il s’accompagne d’un plus grand niveau de liberté dont nous bénéficions grâce à la démocratisation et à la décentralisation de l’information. Ce faisant, Internet s’est ouvert à un plus grand nombre de débats, d’analyses et d’examens par le grand public sur des questions qui ont un impact sur eux et sur le monde. Grâce à Internet, la sphère d’influence s’éloigne des autorités centralisées et des grands médias.

Dans notre empressement à saisir les libertés offertes par Internet, nous avons négligé ou été amenés à négliger quelque chose de tout aussi important : notre vie privée. Alors que des milliards de personnes se pressent de rejoindre les derniers réseaux sociaux, elles ne réalisent pas qu’elles sont elles-mêmes le produit réel de ces nouveaux services gratuits.

Encouragées par les plateformes « gratuites » et la pression des pairs, certaines parties d’internet sont devenues des usines de collecte de données. Les données et informations précieuses des utilisateurs étant transmises aux véritables clients des plateformes : les plus offrants. Quelques sociétés puissantes se sont emparées de larges pans d’internet, récoltant la propriété des données qui ne leur appartiennent pas, diluant le droit à la vie privée et ouvrant les portes à la censure.

Ce facteur de centralisation — parallèlement à d’autres préoccupations concernant l’accessibilité, la surveillance et la neutralité du réseau — a conduit à une sensibilisation accrue à la protection de la vie privée.

Les VPN : La première étape de la sécurisation de la vie privée des utilisateurs

Les origines des réseaux privés virtuels, ou VPN, remontent à Microsoft en 1996, où Gurdeep Singh-Pall a inventé le protocole de tunnellisation point à point pour mettre en œuvre des réseaux privés virtuels. Avance rapide jusqu’en 2021, et les services VPN sont en hausse, après un niveau d’adoption record de 27,1 % en 2020. NordVPN a signalé une augmentation de l’utilisation des VPN pendant le confinement du COVID-19, en raison d’une augmentation du travail à domicile.

La motivation derrière l’utilisation des VPN varie des exigences de sécurité à l’évitement de la surveillance, en passant par le dépassement de la censure et l’amélioration des services de streaming. Quoi qu’il en soit, les VPN permettent aux utilisateurs d’envoyer leur trafic web à travers un tunnel crypté vers un serveur géré par le fournisseur de services VPN. Le trafic sort ensuite sur le web où les données continuent d’être cryptées, à condition que les utilisateurs ne se connectent qu’à des sites web HTTPS sécurisés, préservant ainsi la vie privée.

Les services VPN — tels que NordVPN, ProtonVPN, Surfshark et d’autres — utilisent des protocoles de sécurité solides, un enregistrement minimal des données, des serveurs DNS (Domain Name System) privés et des juridictions favorables à l’internet. Il en résulte des avantages tels que l’évitement de la censure, une sécurité accrue sur les connexions publiques et privées et les transferts de données, l’accès à distance et l’anonymat en ligne.

Bien qu’il s’agisse d’un pas dans la bonne direction, les VPN peuvent ralentir la vitesse internet et/ou entraîner une mauvaise connectivité. Les sites web peuvent même bloquer le trafic généré par un VPN avec des logiciels anti-VPN ou des données de journal qui peuvent ensuite être revendues. Sans compter que les VPN sont un service centralisé. Par conséquent, ils laissent toujours les utilisateurs vulnérables aux fuites de données et à la censure potentielle.

La voie à suivre est celle des alternatives décentralisées appelées réseaux privés décentralisés, ou DPN.

Les DPN : Réseaux privés décentralisés

Semblables aux VPN, les réseaux privés décentralisés — ou VPN décentralisés — utilisent également des tunnels chiffrés pour acheminer le trafic web, mais ils le font sur des réseaux décentralisés plutôt que centralisés. Les DPN sont sans serveur et distribués, ce qui garantit des niveaux de sécurité plus élevés, de sorte que les données des utilisateurs ne sont pas enregistrées, piratées ou assignées à comparaître.

Dans un réseau privé décentralisé, les appareils des utilisateurs font office à la fois de client (comme les internautes individuels) et de serveur (comme Amazon Web Services ou Google). Et les adresses IP changent automatiquement en fonction de leurs règles de routage, établissant des tunnels vers d’autres nœuds dans le monde entier.

L’absence d’un point de contrôle central dans les services DPN signifie qu’il n’y a pas de point central à attaquer ; le réseau ne peut pas être mis hors service. Les utilisateurs ont également le contrôle de leurs données, car aucun fournisseur centralisé n’a accès aux informations qu’ils essaient de protéger.

Les DPN arrivent sur le marché

Les utilisateurs étant plus conscients des questions de confidentialité et des problèmes liés à la centralisation des données et des informations, les DPN sont de plus en plus populaires. Les innovateurs de l’espace blockchain et crypto tirent déjà parti de cette demande pour offrir une meilleure protection.

Par exemple, le projet DPN Deeper Network, basé sur Polkadot, combine la sécurité du réseau, la blockchain et l’économie de partage pour créer un réseau mondial de pair-à-pair afin d’offrir la même résilience contre le vol de données et la censure que les VPN traditionnels, mais sans avoir besoin d’un serveur central. Il en va de même pour les DPNs comme Mysterium Network et Hhopr qui permettent aux applications, aux personnes et aux organisations de partager des informations en toute confidentialité.

Outre les solutions logicielles des DPN, il existe également des dispositifs matériels, comme le Deeper Connect, qui créent un réseau privé permettant aux utilisateurs de naviguer sur Internet comme n’importe quel VPN. Ces VPN matériels décentralisés proposent un modèle d’achat unique et sans abonnement. Les utilisateurs de VPN matériels peuvent également partager leur bande passante inutilisée avec d’autres utilisateurs et tirer un bénéfice de leur contribution.Tout cela crée un réseau véritablement privé, plus sûr et plus rémunérateur pour les utilisateurs qui naviguent sur Internet. Il est fort possible que les DPN fassent évoluer d’aujourd’hui vers un espace de communication sécurisé où la technologie et l’éthique se rencontrent pour préserver la dignité, la liberté et l’indépendance de chaque utilisateur.

close
LES-11-ERREURS-DU-TRADER-DEBUTANT

Intéressé par le trading de cryptomonnaies ?

Entrez votre email pour recevoir notre ebook gratuit « Les 11 erreurs des traders débutants ».

Précédent

Blockchain : un web décentralisé dans un monde centralisé

Comprendre les clés privées / clés publiques ?

Suivant