Qu’est-ce que IOTA : IOTA et l’Internet des objets (IoT)

Qu’est-ce que IOTA ?

Le succès du bitcoin (BTC) au cours de la dernière décennie a prouvé la valeur de la blockchain dans le monde réel. La technologie blockchain est actuellement utilisée dans des secteurs très variés comme la santé, la finance, l’administration… Cependant, les blockchains présentent des inconvénients, notamment des frais de transaction inévitables. Or, il n’est pas facile de minimiser ces frais. En effet, les frais constituent la motivation des créateurs de blockchains.

Pour éviter cet obstacle, IOTA n’intègre pas la même technologie de blockchain que celle utilisée par la plupart des cryptomonnaies. Au lieu de cela, il utilise une nouvelle structure de données connue sous le nom de Tangle, qui est basée sur l’architecture des graphes acycliques dirigés (DAG). Le Tangle est un autre type de technologie de registre distribué, spécifiquement conçu pour l’écosystème IoT. Contrairement aux blockchains, le Tangle facilite les paiements sans frais, quelle que soit la taille de la transaction, et a supprimé les mineurs et les blocs.

La principale différence entre le Tangle de IOTA et la blockchain est que la blockchain stocke les transactions dans des chaînes séquentielles, tandis que le Tangle stocke les transactions dans des flux qui sont enchevêtrés ensemble. L’enchevêtrement est dû à la méthode unique de vérification des transactions de Tangle. Essentiellement, pour approuver une transaction, le créateur de la transaction doit vérifier deux transactions précédentes au hasard sur le réseau par un simple processus de preuve de travail (PoW).

Avec la méthode Proof-of-Work, chaque transaction exige du créateur de la transaction qu’il sacrifie une certaine puissance de traitement. Cela permet à IOTA de protéger le réseau contre les spams et les attaques Sybil. Ces deux attaques nécessitent l’émission d’un grand nombre de transactions. Grâce au processus Proof-of-Work, il est plus difficile pour les attaquants de générer suffisamment de transactions pour perturber le réseau IOTA.

Que fait IOTA ?

IOTA a été conçu spécifiquement pour être utilisé sur des machines et des appareils connectés. En raison de son évolutivité et de ses frais de transaction nuls, le réseau IOTA peut théoriquement faciliter l’échange de données avec les appareils connectés à l’IoT dans le monde entier. À ce titre, IOTA est impliqué dans des secteurs tels que la mobilité, l’IoT industriel et la santé en ligne.

Station de recharge intelligente

Dans le cadre d’une collaboration, le centre d’innovation néerlandais ElaadNL a publié la première station de recharge intelligente au monde qui accepte IOTA comme paiement. L’un des problèmes rencontrés par de nombreux propriétaires de véhicules électriques est la nécessité de payer pour de multiples adhésions à des réseaux de recharge. Avec la station de recharge intelligente d’ElaadNL, les propriétaires de véhicules électriques n’ont qu’à brancher le câble de recharge dans leur véhicule. Aucune carte de recharge ou abonnement n’est nécessaire. La recharge et le paiement se font automatiquement, la station de recharge IOTA traitant de manière autonome le paiement et l’échange de données avec l’utilisateur.

IOTA x Jaguar : Portefeuille intelligent

Dans le cadre d’un autre partenariat, la Fondation IOTA et Jaguar Land Rover ont dévoilé un projet qui intègre un « porte-monnaie intelligent » dans les véhicules. Ce projet utilise le Tangle de IOTA pour l’échange de données, ce qui permet au véhicule de gagner de l’argent, d’effectuer des micropaiements pour des services et d’échanger des informations. Par exemple, lorsqu’il roule, le véhicule signale automatiquement aux parties concernées des informations telles que les dangers de la route et les conditions de circulation. Le conducteur peut également gagner automatiquement une petite somme d’argent en fonction de la quantité de données qu’il est prêt à partager.

IOTA x Dell : Projet Alvarium

Cette année, la Fondation IOTA et Dell Technologies ont annoncé conjointement le projet Alvarium, la première démonstration au monde qui mesure la fiabilité des données. Le projet Alvarium offre un moyen mesurable d’évaluer les données avant qu’elles ne soient utilisées pour des fonctions commerciales critiques. Le système enregistre les données tout au long de leur parcours depuis un capteur de dispositif IoT jusqu’au cloud. Chaque interaction reçoit une note de confiance basée sur des normes spécifiques à l’industrie. Ces notes sont enregistrées sur Tangle d’IOTA pour garantir l’intégrité des données et éviter leur falsification.

Quelles sont les applications potentielles de IOTA ?

IOTA dispose de deux projets pilotes qui peuvent donner un aperçu de ses applications potentielles.

En 2017, la Fondation IOTA a annoncé la création du marché des données (Data Marketplace). Cette preuve de concept permet aux participants d’échanger et de monétiser les données de leurs capteurs aux parties intéressées plutôt que de garder les données verrouillées et gaspillées. La place de marché utilise la messagerie authentifiée masquée pour garantir l’intégrité des données et permet le transfert de données cryptées. En 2019, plus de 70 organisations se sont inscrites sur la place de marché des données. La plupart des participants sont des stations météorologiques, des machines environnementales et des centrales électriques.

En 2019, IOTA a lancé l’Industry Marketplace, la première place de marché virtuelle autonome et décentralisée au monde. Cette place de marché a été construite sur la base de spécifications élaborées par Plattform Industrie 4.0, la plateforme allemande visant à faire progresser la mise en réseau intelligente des machines et processus industriels. L’objectif principal d’Industry Marketplace est d’automatiser le commerce de biens ou de services physiques et numériques pour des secteurs tels que l’automobile, l’énergie et les médias.

Qui se cache derrière IOTA ?

En 2015, David Sønstebø, Sergey Ivancheglo, Dominik Schiener et le Dr Serguei Popov ont lancé IOTA. Le développement initial de IOTA a été financé par une vente publique en ligne, dans laquelle les participants ont acheté des jetons IOTA avec d’autres monnaies numériques.

IOTA a vendu 999 999 999 jetons et a récolté 1 337 BTC. L’offre de jetons a ensuite été portée à 2,78 milliards, car une offre plus importante permet d’optimiser les transferts de petites valeurs sans nuire à l’efficacité. L’offre totale de jetons a été distribuée proportionnellement aux investisseurs initiaux. En 2016, IOTA a lancé son réseau.

L’année suivante, les premiers investisseurs de jetons IOTA ont fait don de 5 % des fonds de l’offre de jetons à la Fondation IOTA. La Fondation IOTA a été fondée en Allemagne en tant que société à but non lucratif pour aider à la recherche et au développement, à l’éducation et à la normalisation de la technologie IOTA. La fondation est membre du conseil d’administration de l’International Association for Trusted Blockchain Applications, et membre fondateur de la Trusted IoT Alliance et de la Mobility Open Blockchain Initiative (MOBI).

Historique des prix de IOTA

Le prix de IOTA a fluctué entre 0,200 0 et 0,600 0 dollar pendant près d’un an. Au début de 2021, le prix a bondi de 0,420 8 $ le 1er février à 1,484 1 $ le 21 février. Il y a eu une baisse par la suite, où le prix est descendu à 1,077 0 $ le 23 février. Depuis lors, le prix a régulièrement augmenté et a atteint 2,614 5 $ le 17 avril avant de subir une nouvelle baisse. Voir le prix actuel de IOTA sur Binance.

La valeur de Tangle et de la technologie, des partenariats et des intégrations de IOTA sont les facteurs qui peuvent influencer le prix de IOTA. La flambée de début février 2021 n’est pas imputable à la tendance haussière générale du marché, mais à l’annonce du projet Alvarium décrite précédemment. La chute du cours qui a suivi indique que certains détenteurs à long terme ont peut-être profité de cette tendance à la hausse pour vendre.

IOTA est actuellement classé au 33e rang en termes de capitalisation boursière. Tous les jetons de IOTA ont déjà été pré-minés et créés lors de son lancement. L’offre en circulation et l’offre maximale de IOTA sont fixées à 2 779 530 283 277 761 jetons. Les échanges de monnaie numérique négocient les IOTA en unités MIOTA, où 1 MIOTA équivaut à 1 000 000 de IOTA.

Quel est l’avenir de IOTA ?

IOTA est actuellement en transition vers une utilisation à grande échelle et une normalisation. Afin de protéger le réseau dès le début, IOTA a mis en place un nœud coordinateur qui offre une protection contre les attaques de 34 %. Sans le coordinateur, un attaquant peut facilement créer de nombreux nœuds sur le réseau et générer des transactions malveillantes. Pour empêcher cela, le nœud coordinateur émet régulièrement des transactions de valeur nulle appelées « milestones » (qui pourrait être traduit par échéance ou borne). Lorsque le coordinateur crée les milestones, chaque milestones fait référence à un sous-Tangle de transactions approuvées par le coordinateur. Si certaines des transactions approuvées dans un nœud sont manquantes, le milestones n’est pas solide et le nœud n’est pas synchronisé. Si un milestones périmé est utilisé, la transaction peut ne pas être approuvée.

En 2017, un article a déclaré que IOTA — dans sa forme actuelle — est centralisé, car les chemins dans Tangle sont dirigés de manière centralisée par le nœud Coordinateur géré par la Fondation IOTA. La même année, IOTA a publié un article expliquant que le réseau est 100 % décentralisé. Chaque nœud vérifie que le coordinateur n’enfreint pas les règles du consensus en créant des IOTA à partir de rien ou en approuvant des doubles dépenses. En 2020 cependant, IOTA a annoncé son intention de supprimer définitivement le nœud coordinateur et de lancer un réseau entièrement décentralisé. Cette mise à niveau, appelée IOTA 2.0 et également connue sous le nom de Coordicide, devrait être achevée d’ici à cette année.

IOTA et l’écosystème IoT permettent aux entreprises et aux commerces d’introduire des modèles interentreprises. Les données sont utilisées comme une ressource pour fournir des services ou des biens qui peuvent être vendus sur le marché libre en temps réel sans frais de transaction. Le Tangle assure le transfert sécurisé des données par le biais de canaux de communication entre les appareils. Avec des frais de transaction nuls et une évolutivité quasi infinie, IOTA espère devenir à terme un actif standard basé sur la cryptomonnaie pour l’IoT.

IOTA coopère avec des organisations à but lucratif, à but non lucratif, gouvernementales et universitaires telles que Dell, Bosch et Fujitsu. Il a également été référencé dans plus de 100 brevets. À l’heure actuelle, il s’agit de la plateforme axée sur l’IdO la plus importante et elle pourrait se développer et former des partenariats plus solides à mesure que l’industrie 4.0 continue de se développer.

IOTA présente-t-il des vulnérabilités en matière de sécurité ?

En septembre 2017, des chercheurs ont découvert de graves vulnérabilités avec l’ancienne fonction de hachage Curl-P-27 de IOTA. La fonction produisait le même résultat lorsqu’elle recevait deux entrées différentes, ce qui signifiait que la fonction était cassée. Dans leur analyse, les chercheurs ont déclaré que les fonds de Tangle auraient pu être détruits ou volés.

IOTA a également été la cible de multiples attaques. En janvier 2018, des jetons IOTA d’une valeur de plus de 10 millions de dollars américains ont été volés à des utilisateurs qui ont utilisé un programme en ligne malveillant. L’année suivante, 50 seeds IOTA ont été compromises en raison d’une vulnérabilité dans un service de paiement tiers intégré au portefeuille géré par la Fondation IOTA. Cela a entraîné un vol de jetons IOTA d’une valeur de 2 millions de dollars. L’équipe IOTA a depuis corrigé les vulnérabilités.

Conclusion

IOTA s’est fixé des objectifs incroyablement élevés en se positionnant au cœur de la prochaine révolution industrielle. Bien qu’il y ait eu quelques revers liés à la sécurité dans les premiers jours, l’équipe a réagi de manière appropriée pour garantir un système prêt pour l’entreprise.

Avec l’importance croissante de l’IoT, la concurrence est inévitable. Parmi les concurrents les plus notables de IOTA figurent IoT Chain, Hedera Hasgraph et IoTex. Ces plateformes ont peu ou pas de frais, sont compatibles avec les appareils à faible puissance et conviennent à la communication de machine à machine. Malgré cela, IOTA reste le leader grâce à ses nombreux partenariats et à l’avancement impressionnant de sa feuille de route.

close
LES-11-ERREURS-DU-TRADER-DEBUTANT

Intéressé.e par le trading de cryptomonnaies ?

Entrez votre email pour recevoir notre ebook gratuit « Les 11 erreurs des traders débutants ».

En vous abonnant, vous acceptez de recevoir des mails de la part de BlockInfos, et vous acceptez notre Politique de confidentialité. Vous êtes libre de vous désinscrire à tout moment.

Partager sur :
Précédent

Test & Avis TradingView : La meilleure plateforme d’analyse technique ?

Les Attaques Sybil : Comment les Blockchains aident à les empêcher

Suivant