Qu’est-ce qu’une Organisation Autonome Décentralisée (DAO) ?

L’une des principales caractéristiques des monnaies numériques est qu’elles sont décentralisées. Cela signifie qu’elles ne sont pas contrôlées par une seule institution comme un gouvernement ou une banque centrale, mais qu’elles sont plutôt réparties entre une variété d’ordinateurs, de réseaux et de nœuds. Dans de nombreux cas, les monnaies virtuelles profitent de ce statut décentralisé pour atteindre des niveaux de confidentialité et de sécurité qui ne sont généralement pas disponibles pour les monnaies standard et leurs transactions.

Inspiré par la décentralisation des cryptomonnaies, un groupe de développeurs a eu l’idée d’une « organisation autonome décentralisée » (Decentralized Autonomous Organizations ou DAO), en 2016.

Les points clés :

• Le DAO était une organisation créée par les développeurs pour automatiser les décisions et faciliter les transactions de cryptomonnaies.
• En juin 2016, en raison d’erreurs de programmation et d’attaques, des pirates informatiques ont attaqué le DAO, accédant à 3,6 millions d’ETH.
• Les bourses ont dé-listé le jeton DAO en septembre 2016.

Qu’est-ce que le DAO ?

Le DAO était une organisation conçue pour être automatisée et décentralisée. Il agissait comme une forme de fonds de capital-risque, basé sur un code source ouvert et sans structure de gestion ou conseil d’administration typique. Pour être totalement décentralisé, le DAO n’était affilié à aucun État-nation particulier, bien qu’il ait utilisé le réseau ethereum.

Pourquoi faire d’une organisation comme le DAO ? Les concepteurs du DAO pensaient qu’ils pouvaient éliminer l’erreur humaine ou la manipulation des fonds des investisseurs en plaçant le pouvoir de décision entre les mains d’un système automatisé et d’un processus de crowdsourcing. Alimenté par l’éther, le DAO a été conçu pour permettre aux investisseurs d’envoyer de l’argent de n’importe où dans le monde de manière anonyme. Le DAO devait ensuite fournir à ces propriétaires des jetons leur permettant de voter sur d’éventuels projets.

Le DAO a été lancé fin avril 2016 grâce à une vente massive de jetons qui a duré un mois et a permis de récolter plus de 150 millions de dollars. À l’époque, le lancement était la plus grande campagne de collecte de fonds de tous les temps.

Critiques à l’égard du DAO

En mai 2016, le DAO détenait un pourcentage massif de tous les jetons d’éther qui avaient été émis jusqu’alors (jusqu’à 14 %, selon un rapport de The Economist). Toutefois, à peu près au même moment, un document a été publié qui abordait plusieurs vulnérabilités potentielles en matière de sécurité, mettant en garde les investisseurs contre le vote de futurs projets d’investissement tant que ces questions n’auraient pas été résolues.

En juin 2016, des pirates informatiques ont attaqué le DAO sur la base de ces vulnérabilités et ont eu accès à 3,6 millions d’ETH, d’une valeur d’environ 50 millions de dollars à l’époque. Cela a provoqué une dispute massive et controversée parmi les investisseurs du DAO, certains individus suggérant différentes manières de traiter le piratage et d’autres demandant la dissolution définitive du DAO. Cet incident a également joué un rôle important dans le « Hard Fork » de l’ethereum qui a eu lieu peu de temps après.

Selon l’IEEE Spectrum, le DAO était vulnérable aux erreurs de programmation et aux vecteurs d’attaque. Le fait que l’organisation s’engageait sur un nouveau terrain en termes de réglementation et de droit des sociétés n’a probablement pas facilité le processus. Les ramifications de la structure de l’organisation étaient potentiellement nombreuses : les investisseurs craignaient d’être tenus pour responsables des actions entreprises par le DAO en tant qu’organisation plus large.

Des problèmes de longue date se posaient aussi quant à la manière dont le DAO fonctionnerait dans le monde réel. Les investisseurs et les entrepreneurs avaient besoin de convertir l’ETH en monnaies fiduciaires, ce qui aurait pu avoir un impact sur la valeur de l’éther.

Suite à la controverse sur l’avenir du DAO et de l’incident de piratage massif survenu plus tôt dans l’été, en septembre 2016, plusieurs bourses de cryptomonnaies importantes ont retiré le jeton DAO des places de marché, marquant ainsi la fin effective du DAO tel qu’il était initialement prévu.

Note : En juillet 2017, la « Securities and Exchange Commission » (SEC) a publié un rapport, qui a déterminé que le DAO a vendu des titres sous forme de jetons sur la Blockchain d’éthereum, violant ainsi certaines parties de la loi américaine sur les valeurs mobilières. 

L’avenir du DAO

Bien que le DAO comme envisagé initialement n’est toujours pas refait surface, l’intérêt pour les organisations autonomes décentralisées en tant que groupe plus large continue de croître.

Il subsiste certes de nombreuses préoccupations et problèmes potentiels concernant la légalité, la sécurité et la structure, mais certains analystes et investisseurs pensent que ce type d’organisation finira par s’imposer, peut-être même par remplacer les entreprises structurées de manière traditionnelle.

Note : La cryptomonnaie Dash est un exemple d’organisation autonome décentralisée en raison de la façon dont elle est gouvernée et de la structure de son système budgétaire. Ce n’est peut-être qu’une question de temps avant que d’autres DAO n’entrent en jeu.

close
LES-11-ERREURS-DU-TRADER-DEBUTANT

Intéressé.e par le trading de cryptomonnaies ?

Entrez votre email pour recevoir notre ebook gratuit « Les 11 erreurs des traders débutants ».

En vous abonnant, vous acceptez de recevoir des mails de la part de BlockInfos, et vous acceptez notre Politique de confidentialité. Vous êtes libre de vous désinscrire à tout moment.

Partager sur :
Précédent

Comment la Blockchain empêche-t-elle la double dépense ?

Kraken : Avis, test et guide complet !

Suivant