Surfshark : un VPN abordable et complet ?

logo surfshark RÉDUCTION EXCLUSIVE

Ne sacrifiez pas votre vie privée !

Profitez de réductions allant jusqu’à -81% et d’une « garantie satisfait ou remboursé » de 30 jours pour tester le service sans aucun risque.

Surfshark, l’un des VPNs (Virtual Private Network – réseaux privés virtuels) les plus abordables du marché, tout en proposant des fonctionnalités haut de gamme, tels que telles que le split tunneling, le SmartDNS et le GPS Spoofing. En outre, il débloque une myriade de services de streaming, permet le torrenting sur des serveurs P2P dédiés et offre des vitesses élevées.

Avec un nombre illimité de connexions simultanées, vous pourrez installer et exécuter Surfshark sur autant d’appareils que vous voulez (une valeur ajoutée sérieuse pour ceux qui possèdent une pléthore d’appareil). Surfshark propose un cryptage AES-256-GCM standard et un choix de protocoles de cryptage tels que OpenVPN, IKEv2, et le nouveau WireGuard.

Dans cet article, nous vous présenterons les principales caractéristiques qui font de ce service un véritable concurrent au très connu NordVpn, très apprécié des utilisateurs novices et expérimentés. Avec plus de 3 200 serveurs répartis dans 65 pays et une suite d’applications bien conçues, Surfshark peut-il s’imposer comme le meilleur VPN du marché ?

Vitesse et performances de Surfshark

Lorsque l’on regarde les benchmarks, Surfshark est l’un des VPN les plus rapides que nous avons testés. Le point fort de Surfshark est la performance de son protocole WireGuard. La baisse de vitesse de téléchargement la plus significative enregistrée, par rapport à une connexion directe, n’était que de 23 % pour une connexion à l’Argentine, la distance étant un facteur important à prendre en compte. La baisse la plus faible n’a été que de 6 % dans plusieurs pays européens, qui offraient les serveurs les plus rapides. Donc, si vous choisissez un emplacement proche, il n’y a aucune raison de désactiver votre VPN en raison des performances.

IKEv2 est la deuxième option la plus rapide pour Surfshark. Lors de nos tests de vitesse, la plus forte baisse par rapport à la vitesse de téléchargement de base a été de 45 % lors de la connexion à un serveur en Australie. La baisse la plus faible était de 18 % dans les pays européens proches. C’est toujours trois fois plus lent que le meilleur score de WireGuard.

Comme prévu, les vitesses d’OpenVPN dépendent principalement de l’utilisation de TCP ou d’UDP. Avec ce dernier, la plus forte baisse de vitesse de téléchargement est de 64 %, tandis que TCP va jusqu’à 98 %. L’emplacement est un facteur, mais avec TCP, les baisses de vitesse sont sévères. Les baisses les plus faibles enregistrées sont de 54 % pour UDP et de 49 % pour TCP. Dans l’ensemble, ce ne sont pas de mauvais résultats en soi. OpenVPN n’est généralement pas la solution la plus légère en matière de VPN.

Il existe également le protocole Shadowsocks, mais il est vraiment dans une catégorie à part. Il protège le trafic de votre navigateur et fonctionne davantage comme un proxy. Ainsi, ses réductions de vitesse de téléchargement sont presque inexistantes : 1 % pour la plus faible réduction et 52 % pour la pire chute.

Les vitesses de téléchargement des VPN sont souvent plus lentes, mais WireGuard, Shadowsocks et OpenVPN UDP donnent toujours de bons résultats.

Les protocoles de cryptage

Surfshark est rempli de fonctions de confidentialité. Vous trouverez toutes les mesures de confidentialité classiques en place — cryptage AES-256, plus les protocoles sécurisés OpenVPN UDP et TCP, IKEv2, et WireGuard.

L’authentification de Surfshark est traitée en brouillant vos identifiants de connexion en chiffres binaires, 512 pour être précis. Ces chiffres sont comparés aux données de connexion stockées sur leurs serveurs et vous donnent le feu vert si les hachages correspondent (aucune donnée non cryptée n’est en jeu). Cette comparaison est effectuée à l’aide de SHA-512. Dans le même temps, la plupart des autres fournisseurs utilisent SHA-256, qui bien que très sûr, est légèrement plus faible.

Les protocoles de tunneling

Surfshark dispose d’une large palette pour tous les scénarios d’utilisation et tous les appareils :

  • WireGuard — L’ajout le plus récent, et le protocole de tunneling moderne le plus rapide. Non seulement il est efficace, mais il est aussi très sécurisé. Disponible pour les clients Windows, macOS, Android et iOS.
  • OpenVPN (TCP/UDP) — L’un des protocoles de tunneling les plus populaires. Bien que publié il y a près de deux décennies, il est toujours très sécurisé et rapide. Surfshark vous permet de choisir entre les versions UDP et TCP. Ainsi, si vous avez besoin d’une meilleure sécurité, optez pour TCP, et si la vitesse est votre priorité, optez pour UDP qui sera généralement plus rapide. Il est disponible sur Windows, macOS, Linux, Android et iOS.
  • Shadowsocks – Ce protocole n’est pas aussi performant que les autres protocoles de tunneling. En effet, il s’agit plutôt d’un protocole de cryptage pour les connexions proxys. Il ne couvre donc que le trafic de votre navigateur (ou d’une autre application). Il est principalement utilisé pour contourner les mesures de censure comme le Pare-feu chinois. Il est disponible sur les clients Windows et Android, mais vous pouvez le configurer manuellement sur d’autres appareils.
  • IKEv2 — L’un des protocoles de tunneling les plus courants. Sa prise en charge s’est généralisée et les vitesses sont comparables à celles de WireGuard. Il fonctionne bien sur les connexions Internet faibles.

Surfshark et streaming ?

Surfshark est équipé pour être l’un des meilleurs VPN pour le streaming et ils disposent de nombreuses fonctionnalités avancées. Tout d’abord, il y a le Smart DNS — vous pouvez le configurer sur n’importe quel appareil, même ceux qui ne prennent pas en charge les VPN de manière native. Lorsqu’il est activé, il débloquera le contenu américain géorestreint sans VPN.

Il est possible d’utiliser Surfshark avec l’application Kodi et de le configurer sur Amazon Fire TV stick. Les exigences minimales sont des appareils Fire TV de 2e ou 4K génération. Si vous êtes prêt à le faire, Surfshark prend également en charge le torrenting, il fonctionnera donc avec Popcorn Time.

Leur page officielle indique que Surfshark fonctionne avec Netflix, Disney+, Amazon Prime Video, BBC iPlayer, HBO Now, Hulu, DAZN, Hotstar, YLE Areena, et Abema TV. C’est d’ailleurs l’un de leurs principaux arguments dans leur publicité, et se vente d’offrir la possibilité de débloquer 30 bibliothèques Netflix différentes.

Nous avons testé le VPN sur quelques sites comme les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, le Japon et l’Australie, et Surfshark a effectivement été capable de débloquer le contenu dont nous avions besoin. Donc si vous voulez accéder à des bibliothèques exclusives au Japon, c’est tout à fait faisable.

Nous n’avons pas eu non plus de problème pour accéder à BBC iPlayer — dans nos tests effectués depuis trois endroits au Royaume-Uni, chacun a réussi. Nous avons également réussi à accéder à Disney+ et à Amazon Prime aux États-Unis.

Le seul point faible de Surfshark est DAZN, que je n’ai pas réussi à débloquer avec les serveurs américains ou britanniques. Cependant, dans l’ensemble, Surfshark est un excellent choix pour le streaming.

Surfshark et torrenting ?

Surfshark autorise le torrenting sur ses serveurs P2P et ils sont compatibles avec les lecteurs de streaming comme PopcornTime ainsi qu’avec les logiciels de téléchargement de torrents.

Tous leurs serveurs ne prennent pas en charge le trafic P2P. Lorsque vous vous connectez à un serveur qui ne prend pas en charge le P2P, l’application redirige automatiquement votre trafic vers le serveur le plus proche qui prend en charge le torrent.

Le VPN fonctionne avec des clients de torrents comme uTorrent, BitTorrent, Transmission, Deluge, Torrentz3 et qBittorrent.

Surfshark n’a pas de limites de bande passante ou de plafonds de données, vous pourrez donc faire du torrent avec des vitesses optimales.

Une autre fonction intéressante pour les utilisateurs voulant faire du torrenting c’est sa « liste blanche ». Vous pouvez isoler votre client torrent et lui permettre de diriger le trafic à travers le VPN, tandis que le reste de votre trafic Internet est acheminé par votre connexion standard.

Les fonctionnalités de Surfshark

Le mode NoBorders

NoBorders est une fonction unique qui vous permet d’utiliser le VPN dans des pays soumis à de fortes restrictions. Si votre client détecte des restrictions imposées par votre réseau, il active automatiquement NoBorders afin de les contourner. Il bascule également votre liste de serveurs vers ceux qui sont les plus performants dans de telles circonstances. Vous pouvez également activer ce mode manuellement, lorsque vous en avez besoin.

Le mode Camouflage

Le mode camouflage est l’une des nombreuses fonctions de sécurité de Surfshark, également connue sous le nom d’Obfuscation, ou serveurs offusqués.

Ce mode fera en sorte que votre trafic VPN ressemble à un trafic réseau ordinaire, ce qui vous permettra de ne pas être détecté. Le mode s’active automatiquement lors de l’utilisation des protocoles OpenVPN UDP et TCP.

Cette fonction est utile dans les situations où votre école ou votre bureau bloque le trafic Internet, ou lorsque votre pays bloque les ports VPN. Elle rend la plupart des mesures de blocage des VPN inutiles et peut fournir un accès gratuit à Internet dans des situations difficiles.

Les Smart DNS

La plupart des VPN reposent entièrement sur leurs applications. Cependant, il peut y avoir des cas où l’application n’est pas disponible pour votre appareil. Pour ceux qui utilisent des PlayStations ou des Smart TVs, cela peut être un problème. En effet, cela vous prive de la possibilité de débloquer des sites de streaming géorestreints comme Disney+ ou Hulu sur certains de vos appareils.

Surfshark propose une solution pour tous ces cas d’utilisation. Ils ont créé Smart DNS, que vous pouvez configurer sur de nombreux types d’appareils. Même ceux qui ne prennent pas en charge les applications VPN. Vous devrez l’activer à partir du tableau de bord de votre compte principal, et il générera des adresses DNS que vous pourrez ensuite configurer sur vos appareils. À la base, cette fonction vous permet de débloquer des émissions et des bibliothèques basées aux États-Unis qui sont souvent indisponibles pour les utilisateurs d’autres continents.

Le mode Multi-Sauts (MultiHop) ou Double VPN

Ce mode est l’équivalent de l’utilisation d’un double VPN ou d’un VPN en cascade, ce qui vous permet de vous connecter via 2 serveurs VPN différents. La plupart du temps, ceux-ci sont situés dans différents pays.

Surfshark propose une liste de serveurs MultiHop : une fois que vos connexions atteignent le premier serveur VPN, elles sont ensuite acheminées vers le second. Cela signifie que le dernier intermédiaire n’a aucun lien avec votre adresse IP réelle ou votre emplacement.

Lorsque vous allez dans la section MultiHop, vous pouvez voir quels pays seront impliqués dans le processus. Il est généralement préférable de choisir le premier pays en fonction du pays le plus proche, tandis que le second devrait être celui dont vous voulez usurper l’emplacement. Les baisses de vitesse seront assez importantes, mais cela permet d’avoir l’esprit plus tranquille.

Le mode Whitelister ou Split-Tunneling

Parfois, garder un VPN allumé à tout moment peut être gênant. Votre page bancaire peut reconnaître l’IP d’un autre pays et vous signaler ou ne pas afficher la version locale appropriée. C’est là que la tunnelisation fractionnée entre en jeu ! Autorisez l’adresse de votre site à contourner le VPN avec Whitelister.

C’est en fait le nom qu’ils donnent à une fonction que certains VPN appellent le « split tunneling ».

Cette fonction fonctionne dans les deux sens : en acheminant seulement certaines applications via une connexion VPN, ou en acheminant toute la connexion via le VPN, et en ajoutant des exclusions. Il est également possible de le configurer sur une base par IP. Cela signifie que vous vous connecterez directement sans avoir besoin de vous déconnecter ou de changer de serveur lorsque vous vous connectez à vos sites Web ajoutés.

Il s’agit non seulement d’une fonction étonnante, mais aussi d’une fonction qui est encore difficile à trouver. C’est particulièrement vrai pour le tunnelage fractionné personnalisable. Lors de nos tests, Surfshark a acheminé toutes les données là où l’on s’attendait à ce qu’elles aillent. Il n’y a eu aucun problème.

Voici quelques exemples d’utilisation :

  • Protégez vos données sensibles (comme les téléchargements P2P) via un tunnel VPN chiffré.
  • Exclure des applications ou les sites gourmands en données qui n’ont pas besoin de protection de la connexion via VPN pour améliorer la vitesse.
  • Accédez aux périphériques réseau, comme une imprimante, sans problème lorsque le VPN est activé.

À noter toutefois, cette fonctionnalité n’est pour le moment activée que pour les plateformes Windows et Android et devrait arriver prochainement sur macOS.

Recherche privée et sécurisée

Surfshark propose un outil de recherche privé et sécurisé. Si vous avez un compte, vous pouvez vous rendre sur https://search.surfshark.com pour commencer à l’utiliser. Il n’a peut-être pas autant d’utilisateurs que Google, mais il est totalement dépourvu de publicité, et vos résultats de recherche ne seront pas modifiés en fonction de vos recherches précédentes. De plus, aucune donnée ne sera collectée.

Tous les résultats de recherche affichés sont strictement organiques, sans aucune manipulation de la part des utilisateurs. Ainsi, non seulement il peut vous aider à trouver plus facilement ce que vous cherchez, mais il fonctionne comme un véritable mode incognito. Vous pouvez l’utiliser pour trouver des vidéos, des images ou des pages Web. Il est très similaire à Bing, donc si vous êtes familier avec ce moteur de recherche, Surfshark offre une option très similaire qui est également plus agréable à l’œil.

Les alertes

Surfshark a ajouté la possibilité d’utiliser des alertes qui vous préviennent si vos données personnelles sont divulguées sur le net.

Les alertes fonctionnent avec les e-mails, les cartes de crédit et les pièces d’identité après que vous les ayez ajoutés à votre liste de surveillance. L’utilisation de l’authentification à deux facteurs est obligatoire pour protéger vos données. Lorsqu’une violation majeure se produit, et que les données sont divulguées sur les marchés du dark web, vous serez averti.

Vous pouvez personnaliser la fréquence de ces rapports. Une option de newsletter régulière vous informe des violations de données survenues récemment et des notifications uniquement dans les cas où vos comptes sont affectés.

CleanWeb

CleanWeb est la fonction DNS propriétaire de Surfshark qui bloque le chargement des publicités et empêche divers trackers en ligne de collecter vos données. Elle n’est pas activée par défaut, et pour ce faire, vous devez vous rendre dans les paramètres.

Lorsqu’elle est activée, elle bloque les adresses IP figurant sur une liste noire. Cela signifie que les hôtes publicitaires connus ne pourront pas se charger et que vous ne verrez donc pas leurs popups. Il en va de même pour les hôtes distribuant des logiciels malveillants ou collectant des données sur les utilisateurs. Lors de nos tests, il a fonctionné de la même manière que d’autres bloqueurs de publicité comme uBlock origin, il peut donc être un substitut.

GPS Spoofing

Si vous êtes un utilisateur Android, Surfshark vous permet de camoufler votre adresse IP et votre position GPS physique, et cela sans avoir besoin d’installer un logiciel distinct. La plupart des applications installées sur votre téléphone ont accès à vos données de localisation, ce qui en fait l’une des informations les plus recueillies sur un utilisateur.

La fonction KILL-SWITCH

Surfshark dispose d’un kill switch pour limiter les risques que vous exposiez accidentellement votre véritable adresse IP et votre emplacement lors d’une connexion via VPN. Si vous l’activez, l’ensemble de votre trafic Internet est bloqué en cas de coupure accidentelle du VPN.

Bien qu’excellente, cette fonction pourrait être améliorée. Lorsque votre connexion est coupée, vous ne recevez aucune notification de ce qui se passe, et cela peut être déroutant. Si vous avez oublié cette fonction, vous pouvez vous retrouver à chercher d’où vient le problème.

L’Antivirus Surfshark

Surfshark Antivirus est un nouvel outil antivirus pour les plateformes Windows et Android (bientôt sur macOS). Cet outil intégré de Surfshark est plus qu’un simple outil de blocage de sites proposé par de nombreux fournisseurs de VPN. Il s’agit d’un programme antivirus à part entière, similaire à ceux créés par des sociétés comme Avast et Bitdefender.

Il protège votre appareil contre toutes sortes de logiciels malveillants, notamment les vers, les chevaux de Troie, les portes dérobées et d’autres types de virus. Il vous suffit d’analyser votre appareil comme vous le feriez avec n’importe quel autre outil antivirus, et Surfshark AV détectera et éliminera les menaces.

Bientôt, il offrira également une protection en temps réel qui assurera la sécurité de votre ordinateur ou de votre téléphone pendant la navigation.

L’outil est inclus dans le pack Surfshark One et coûte 1,49 $ de plus par mois (les outils d’alerte et de recherche sont offerts en prime) et vous permet de protéger jusqu’à 5 de vos appareils.

Des serveurs à mémoire vive uniquement

La plupart des fournisseurs de services VPN louent leurs serveurs dans des centres de données — c’est ainsi qu’ils maintiennent un nombre élevé de serveurs. Cependant, cela signifie également qu’ils disposent de matériel standard. Même si les journaux sont instantanément effacés du disque dur, les données peuvent toujours être récupérées. De plus, ils peuvent détenir des clés privées qui pourraient être volées si des pirates parvenaient à y accéder. Ces facteurs constituent les principales vulnérabilités intégrées d’une telle configuration.

Surfshark est l’un des rares fournisseurs de services VPN à être passé aux serveurs à mémoire vive uniquement. Par conception, il s’agit d’une forme différente de matériel qui purge les données afin qu’elles ne puissent pas être récupérées. Il élimine donc le disque dur de l’équation et offre une alternative beaucoup plus sûre.

Un VPN sans journal pour une confidentialité numérique ultime

Surfshark est basé dans les îles Vierges britanniques, l’un des meilleurs endroits pour un service VPN. En effet, il s’agit d’un endroit respectueux de la vie privée, hors de la juridiction des alliances de surveillance comme Five Eyes et loin des directives de l’Union européenne.

Comme indiqué dans leur politique de confidentialité, ils ne collectent aucune information sur votre identité ou vos activités en ligne lorsque vous êtes connecté à leur service.

Les audits

Pour les entreprises de cybersécurité, la transparence est un gage de confiance. C’est pourquoi il est toujours important de vérifier si le service VPN que vous avez choisi a fait l’objet d’un audit indépendant.

Surfshark, comme de nombreux autres fournisseurs de services VPN, a fait l’objet d’un audit indépendant. Cependant, la particularité de Surfshark est qu’il a été audité deux fois :

  • Le premier audit a été réalisé en 2018 par les testeurs de pénétration de Cure53. Ils se sont concentrés sur les extensions Chrome et Firefox de Surfshark, car les extensions de navigateur sont généralement les logiciels les moins sécurisés. Heureusement, les tests se sont bien déroulés et les extensions ont été jugées extrêmement sûres.
  • Le deuxième audit a été réalisé en 2021 par la même société. Cette fois, elle s’est concentrée sur l’infrastructure du serveur et la sécurité générale. Comme précédemment, Surfshark a passé les tests avec brio.

Serveurs et sites de Surfshark

Depuis la création du service, Surfshark a presque triplé le nombre de ses serveurs. Aujourd’hui, il compte plus de 3 200 serveurs répartis dans 65 pays. Chaque serveur fonctionne en RAM et dispose d’un serveur DNS privé associé. Leur flotte a du punch.

En ce qui concerne la couverture mondiale, leur liste de pays ne déçoit pas non plus :

  • Europe : 38 pays
  • Amériques : 9 pays
  • Asie et région océanique : 14 pays
  • Afrique : 4 pays

Bien que l’Afrique et le Moyen-Orient ne puissent se targuer d’une bonne couverture, le reste du monde dispose de nombreuses options. Il ne sera pas difficile de trouver un serveur rapide à proximité.

Est-ce que Surfshark VPN fonctionne en Chine ?

Oui, Surfshark fonctionne à la fois à Hong Kong et en Chine continentale, et il est possible d’utiliser ce VPN pour contourner les restrictions Internet. Vous pourriez même avoir la chance de débloquer Netflix.

Cependant, n’oubliez pas que le Grand Pare-feu chinois fonctionne par cycles. Cela signifie qu’il y a des périodes où les blocages sont renforcés ou atténués. Il peut donc arriver que le client ne fonctionne pas et que vous deviez établir une connexion manuelle.

Interface et utilisation

Les applications de bureau et mobiles de Surfshark sont très belles et faciles à utiliser. Le design est moderne et la palette de couleurs est agréable.

La seule application qui n’a pas d’interface utilisateur est celle de Linux, et il faudra donc être un peu doué en informatique pour pouvoir l’utiliser.

Windows

Surfshark dispose d’un client Windows très élégant et assez intuitif. À partir de l’écran principal, vous pouvez choisir l’une des catégories suivantes : Emplacements, Fonctionnalités, ou Paramètres. Chacune est assez explicite et même les utilisateurs novices n’auront pas de mal à trouver ce dont ils ont besoin. Il n’y a pas d’interface cartographique, mais la liste des pays comporte des drapeaux et vous pouvez utiliser la fonction de recherche.

Chaque serveur comporte un marqueur indiquant la charge qu’il supporte actuellement. Donc, si vous avez besoin de meilleures vitesses, vous avez un moyen simple de les filtrer, ou, si vous trouvez cela trop confus, il y a aussi un indicateur de latence.

macOS

Il existe quelques différences entre l’application que les utilisateurs de macOS obtiennent depuis l’Apple Store et celle qu’ils téléchargent depuis le site Web de Surfshark :

  • Celle que vous obtenez à partir de la boutique d’applications est légèrement meilleure pour les utilisateurs réguliers, car elle dispose des protocoles de tunneling OpenVPN (TCP/UDP), WireGuard et IKEv2.
  • Celle que vous téléchargez depuis le site Web ne dispose que du protocole IKEv2, mais il est assorti d’une option permettant de s’inscrire aux mises à jour bêta. Si vous téléchargez le service et qu’il vous manque des fonctionnalités promises, assurez-vous de le télécharger depuis l’Apple Store.

Le client lui-même est assez similaire à l’application Windows, mais l’interface a été modifiée pour se fondre dans le système d’exploitation. Malheureusement, ce qu’ils gagnent en termes d’interface, ils le perdent en termes de fonctionnalités, car les utilisateurs de macOS ne disposent pas de Shadowsocks ou de Whitelister.

Linux

Les utilisateurs de Linux n’ont pas d’interface visuelle avec l’application Surfshark. Leur seule option sera le terminal, qui vous présente une liste de pays avec les numéros correspondants auxquels vous pouvez vous connecter. Vous lancerez les connexions en tapant les numéros, ce qui n’est pas la méthode la plus pratique.

L’avantage est que le terminal vous indique explicitement les serveurs parmi lesquels vous faites votre choix. Cependant, si vous voulez passer d’un serveur à l’autre rapidement, cela rend le processus plus long. Dans l’ensemble, les connexions étaient stables et l’application n’a connu aucun plantage ou déconnexion intempestive.

Les applications mobiles de Surfshark

Les applications Android et iOS sont visuellement presque identiques. Les différences sont plus marquées lorsque l’on examine les fonctionnalités. La version Android dispose de la fonction GPS Spoofing, une fonctionnalité qu’aucun autre VPN ne propose. Il y a aussi le mode Whitelister, et le support des Shadowsocks. Sur Android vous avez donc les mêmes fonctionnalités que sur votre ordinateur.

Sur iOS en revanche, les seules fonctionnalités dont il dispose sont le kill switch, la connexion automatique, CleanWeb et le mode NoBorders. Il convient de mentionner que de nombreux fournisseurs de services VPN n’ont pas implémenté de kill switch pour les versions iOS ou n’ajoutent pas de support WireGuard pour les appareils mobiles. Ainsi, même si l’application iOS semble moins impressionnante que son homologue Android, il s’agit tout de même d’une excellente application.

Les extensions de navigateur

En plus de son application VPN, Surfshark propose également des extensions de navigateur pour Google Chrome et Mozilla Firefox.

Celles-ci ont des fonctionnalités de base comme le masquage de votre adresse IP réelle, le cryptage de votre connexion et le déblocage des sites Web restreints. Gardez à l’esprit que l’extension ne crypte que le trafic de votre navigateur sur lequel elle est installée.

Le support client

Surfshark dispose d’une excellente page de support client, où vous pouvez trouver de nombreux guides. Ainsi, si vous avez besoin d’aide pour configurer quelque chose, dans la plupart des cas, il vous suffit de vous rendre sur cette page et de suivre un des tutos.

Pour les questions plus complexes, le site dispose d’un chat en direct disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Lorsque nous avons essayé de nous connecter, le temps d’attente n’a pas dépassé une minute. Les temps de réponse étaient rapides et l’agent du service client a rapidement répondu à toutes nos questions.

Les prix

Comme la plupart des fournisseurs de services VPN, Surfshark ne verrouille pas différentes fonctionnalités derrière différents abonnements. Le seul facteur décisif est la durée : plus votre abonnement est long, plus vous économisez.

prix surfshark

L’abonnement le plus court est d’un mois et coûte 11,05 €, un prix d’entrée standard quand on parle de VPN.

Vous ferez beaucoup d’économies si vous optez pour l’option de 6 mois, qui coûte 33,24 € ou 5,54 €/mois, et encore plus avec l’option de deux ans, qui coûte 50,88 € ou 2,12 €/mois avec 2 mois supplémentaires offerts. Si l’on considère que l’offre est valable deux ans et qu’elle n’est même pas 20 € plus chère que l’option semestrielle, c’est une excellente affaire.

En ce qui concerne les options de paiement, vous pouvez payer par carte de crédit, PayPal, Apple Pay, Google Pay, Amazon Pay et bien sûr en Cryptomonnaies.

N’oubliez pas que vous pourrez utiliser Surfshark sur un nombre illimité d’appareils, car le service offre des connexions simultanées illimitées.

Surfshark propose une garantie « satisfait ou remboursé » de 30 jours !

Surfshark : un VPN abordable et complet !
  • Facilité d'utilisation
  • Application mobile
  • Sécurité
  • Service client

Surfshark est-il un bon VPN ?

Surfshark est un VPN extrêmement fiable. Les résultats de nos tests ont été impressionnants : Surfshark VPN débloque la plupart des services de streaming, offre un choix de protocoles de cryptage et de tunneling à haut débit incroyablement sécurisés, ne conserve aucun journal et embarque un tas de fonctionnalités propriétaires. Ils ne font pas d’économies en matière de sécurité et d’innovation (là où une partie du marché des VPN piétine) notamment avec leurs mesures de cryptage et leur flotte de serveurs qui ne fonctionnent qu’en RAM. Surfshark est l’un des services VPN les plus rapides du marché. Leurs applications favorisent certes un peu plus les utilisateurs Android et Windows, mais cela est une conséquence des politiques d’Apple plutôt qu’une négligence des développeurs de Surfshark. De plus, les fonctionnalités devraient apparaitre bientôt sur macOS et iOS. Pour finir, ajouter cela a un prix très attractif avec l’option de deux ans et Surfshark apparait comme un incontournable pour toute personne souhaitant se protéger en ligne.

Moyenne
4.5

Pour

  • Fonctionnalités haut de gamme, telles que le split tunneling, le SmartDNS et le GPS Spoofing
  • Prise en charge des shadowsocks
  • Débloque la plupart des plateformes de streaming
  • Essai gratuit de 7 jours
  • Accepte les cryptomonnaies
  • Pas de log
  • Serveurs à mémoire vive uniquement
  • Très rapide
  • Protocole WireGuard
  • Très bon support client

Contre

  • Pas de split tunneling sur iOS
  • Les applications pour les produits Apple sont légèrement moins bien
close
LES-11-ERREURS-DU-TRADER-DEBUTANT

Intéressé.e par le trading de cryptomonnaies ?

Entrez votre email pour recevoir notre ebook gratuit « Les 11 erreurs des traders débutants ».

En vous abonnant, vous acceptez de recevoir des mails de la part de BlockInfos, et vous acceptez notre Politique de confidentialité. Vous êtes libre de vous désinscrire à tout moment.

Partager sur :
Précédent

Comprendre les Privacy Coins ?

NordVPN vs Surfshark : bien choisir son VPN

Suivant