Le grand Lexique des cryptomonnaies

,

La première fois que l’on entre dans le monde des cryptomonnaies, cela peut être déroutant, car le vocabulaire utilisé est très particulier. Ces termes, très présents sur les forums et les sites web, peuvent à première vue vous rendre très confus. Pas de panique, après une — ou plusieurs — lecture(s) ils vous paraitront plus clairs.

Pour vous aider à bien débuter, voici une liste de plus de 80 termes à connaitre si vous voulez appréhender sereinement l’univers Blockchain, Bitcoins et autres altcoins !

Lire ce lexique d’une traite serait sans doute rébarbatif. Le mieux est de commencer par examiner les mots que vous avez pu entendre ou lire et qui sont jusqu’alors demeurés obscurs. Vous pourrez ensuite y revenir chaque fois que vous aurez un doute sur un terme particulier.

Un grand nombre des concepts exposés ici sont également expliqués de manière approfondie dans des articles séparés. Toutefois, vous avez ici une référence à laquelle vous pourrez revenir à votre guise tout au long de votre découverte des cryptomonnaies.

Note : De nombreux termes sont en anglais, car c’est ainsi que vous les verrez sur les forums ou les sites qui traitent de cryptomonnaies. Même si certains peuvent être traduits — comme portefeuille pour wallet — nous vous conseillons tout de même de vous familiariser avec la version originale des termes, car vous risquez de les croiser régulièrement !

A

Adresse : Une chaîne de lettres et de chiffres qui sont utilisés pour recevoir de la cryptomonnaie. Le fonctionnement est similaire à celui d’un numéro de compte bancaire traditionnel et peut être partagé publiquement avec d’autres.

All Time High (ATH) : L’ATH correspond au prix le plus haut jamais atteint par une cryptomonnaie (ou un actif d’une manière générale).

Altcoin : Il s’agit d’un terme général utilisé pour désigner toutes les cryptomonnaies autres que le Bitcoin. Il existe à ce jour plusieurs milliers de cryptomonnaies différentes, qui ont toutes leur propre usage. Ethereum, Litecoin, Dash, & Monero sont toutes des exemples d’Altcoins, car ils sont des « alternatives » à Bitcoin.

Airdrop : Pour augmenter la visibilité d’un projet, les concepteurs organisent parfois des distributions gratuites des cryptomonnaies sous certaines conditions durant une période définie.

ASIC (Application Specific Integrated Circuit) : Puce informatique conçue pour une utilisation particulière. Dans le monde des cryptomonnaies, des ASICs sont conçus pour extraire efficacement de nouvelles cryptomonnaies (comme bitcoin).

Attaque 51 % : Lorsque plus de la moitié de la puissance de calcul d’une cryptomonnaie est détenue par un mineur ou un groupe de mineurs, ils peuvent alors :

  • Créer des transactions frauduleuses
  • Empêcher une transaction de recevoir une confirmation.
  • Effectuer une double dépense.
  • Empêcher les autres mineurs de valider des blocs et donc empêcher les confirmations d’autres blocs

Ce type d’attaque ne permet pas tout, et seuls les blocs les plus récents sont vulnérables.

B

Bear : Une personne qui est pessimiste quant aux prix du marché et qui s’attend à ce qu’ils baissent.

Bearish : Terme utilisé pour indiquer que le marché est en baisse.

Bull : Une personne optimiste et confiante dans la hausse des prix du marché.

Bullish : Terme utilisé pour indiquer que le marché est à la hausse.

Block : Un bloc est un lot de transactions qui est traité et enregistré pour toujours sur une blockchain.

Blockchain (Chaine de blocs) : Un registre décentralisé et immuable de toutes les transactions qui ont eu lieu pour une cryptomonnaie. Les transactions sont regroupées par blocs et stockées de façon permanente.

Block Explorer (Explorateur de blocs) : Un outil permettant de voir des informations détaillées sur les transactions, les comptes et les autres activités d’une blockchain. En fonction de la cryptomonnaie, différentes données sont disponibles.

Block Height (Hauteur du bloc) : Désigne le nombre total de blocs sur la blockchain d’une cryptomonnaie. Elle commence avec le premier bloc, également appelé Genesis Block (bloc genèse) d’une « hauteur » de 0 et s’incrémente de 1 a chaque nouveau bloc ajouté.

Block Reward (Récompense de bloc) : Paiement effectué aux personnes qui mettent leurs ordinateurs à disposition pour faciliter les transactions sur un réseau blockchain. Le paiement peut être un mélange de nouvelles pièces et de frais de transaction.

Block Size (Taille du bloc) : Indique la taille du fichier de chaque bloc d’une blockchain et donc le nombre de transactions qui peuvent être regroupées et traitées dans chacun d’eux. Pour Bitcoin, la taille actuelle d’un bloc est de 1 MB.

BTC : BTC est le symbole de Bitcoin, qui est souvent utilisé sur les bourses et autres plateformes financières.

Cold Storage (Stockage à froid) : La conservation hors ligne de clés privées qui permettent d’accéder à des cryptomonnaies. Cela se fait généralement au moyen de portefeuilles électroniques, de clés USB et de portefeuilles papier.

C

Confirmation : Chaque bloc passé rend une transaction plus irréversible, car il les stocke plus profondément dans la blockchain. Chaque fois que cela se produit, on appelle cela une confirmation.

Consensus : Un mécanisme automatisé qui permet aux participants de la blockchain de s’entendre sur les transactions qui ont eu lieu et dans quel ordre. Cet accord est connu sous le nom de « consensus sans tiers de confiance ».

Cryptomonnaie : Une monnaie numérique qui utilise un code informatique (cryptographie) et un système décentralisé pour permettre des transactions sans avoir recours à des intermédiaires comme les banques.

D

Decentralized Application (DApp)/Application décentralisée : Les applications qui fonctionnent sans le contrôle d’une autorité centrale. Ethereum est la première et la plus grande plateforme d’applications décentralisées.

Decentralized Exchange (Échange décentralisé) : Un échange de pair-à-pair qui permet aux utilisateurs d’acheter et de vendre des cryptomonnaies et d’autres actifs sans le contrôle ou les frais d’une autorité centrale.

Decentralized Organization (Organisation décentralisée) : Une organisation basée sur des contrats intelligents qui utilise des règles automatisées pour fonctionner sans autorité centrale. Le financement, le vote et bien d’autres choses encore sont gérés par des plateformes comme Ethereum.

Difficulté : Mesure de la difficulté pour résoudre le puzzle mathématique nécessaire au traitement d’un bloc de cryptomonnaie. La difficulté peut varier dans le temps.

Distribué : Un système qui n’est pas contrôlé et qui ne peut pas être modifié par une autorité centrale comme une personne, une entreprise ou un gouvernement. La plupart des cryptomonnaies sont des systèmes décentralisés.

Distributed Ledger (Grand livre [de compte] distribué) : Un type de base de données informatique qui est stockée sur plusieurs ordinateurs en même temps, au lieu des serveurs centraux d’une entreprise. Ce grand livre est mis à jour dans chaque lieu, en une seule fois, à chaque fois qu’une transaction est effectuée.

Double dépense : Un problème dans lequel quelqu’un envoie frauduleusement de l’argent numérique à deux récepteurs différents (même s’ils n’ont assez d’argent pour les 2). C’est pour remédier à ce problème que le bitcoin a été créé, grâce à lui on peut envoyer des fonds sans tiers de confiance tout en réglant le problème de la double dépense.

E

ETH : Le symbole d’Ethereum, qui est souvent utilisé sur les bourses et autres plateformes financières.

Ether : La monnaie numérique du réseau Ethereum. L’Ether est utilisé pour payer les frais de transaction et de traitement des applications décentralisées et des contrats intelligents d’Ethereum.

Ethereum : Une plateforme pour créer et gérer des contrats intelligents (smart contract). Il s’agit d’applications programmables qui fonctionnent exactement comme programmées — sans temps d’arrêt, ni censure, ni interférence.

Exchange (Bourse ou plateforme d’échange) : Un système sur lequel des actifs comme les cryptomonnaies peuvent être achetés, vendus et stockés. Les échanges peuvent être centralisés là où une entreprise les contrôle, ou décentralisés (peer-to-peer). Parmi les plus connus et les plus fiables on retrouve Kraken, Coinbase, Binance.

F

Fiat : Ce terme fait référence à la monnaie fiduciaire – Euros, Dollars… — et est souvent utilisé pour distinguer les cryptomonnaies des monnaies traditionnelles. Les monnaies traditionnelles comme le dollar américain, l’euro, le yen, etc. sont ce que l’on appelle la monnaie « Fiat ». La monnaie Fiat est une monnaie physique qu’un gouvernement a déclaré avoir cours légal.

FOMO (Fear Of Missing Out)/Peur de manquer [l’occasion] : Ce terme désigne une attitude qui pousse les gens à acheter dans la précipitation — sans réfléchir — lorsque les prix d’une monnaie ont tendance à s’envoler. À ce moment, ils pensent que le prix va continuer de monter et ils ne veulent pas manquer l’occasion.

FUD (Fear, Uncertainty and Doubt)/Peur, incertitude et doute : Ce terme décrit une stratégie générale de désinformation visant à susciter la peur chez les consommateurs ou la concurrence. Les émotions ont tendance à diriger les marchés plus que tout, ne cédez pas au FUD…

Fork (Fourchette/bifurcation) : Une modification du logiciel et des règles d’une cryptomonnaie qui crée deux versions distinctes de la blockchain d’une cryptomonnaie. Les Forks peuvent être :

  • Souples (soft fork) : sont des modifications qui sont rétrocompatibles avec les règles précédentes.
  • Rigides (hard fork) : sont des modifications qui ne sont pas rétrocompatibles avec les règles précédentes. Bitcoin Cash est une Hard Fork de Bitcoin par exemple.

G

Gaz : Pour faire fonctionner les applications décentralisées et les contrats intelligents sur le réseau Ethereum, les applications calculent leur utilisation à l’aide d’une unité de tarification interne appelée Gaz. Les frais réels sont ensuite payés dans Ethereum.

Genesis block (Bloc Genèse) : Le bloc genèse est le tout premier bloc d’une blockchain.

H

Halving : La quantité de nouveaux bitcoins créée par les mineurs est réduite de moitié environ tous les quatre ans pour qu’il reste rare. Cette réduction de 50 % est connue sous le nom de « Halving ».

Hash (Hachage) : Procédé cryptographique qui permet de produire des données de taille fixe à partir de donnée d’entrée.

Le code informatique cryptographique fonctionne comme une rue à sens unique. Il est facile de déchiffrer 250 + 250 = ? mais beaucoup plus difficile de trouver la bonne réponse (parmi tant d’autres) pour ? + ? = 500.

Imaginez donc : ? + ? = hjrgt5ty6y4f6ugyf6uyu4y6ui8

A screenshot of a cell phone

Description automatically generated

Le hachage a deux caractéristiques :

  • Il est impossible d’identifier les données d’entrée à partir des données obtenues en sortie.
  • Si vous changez ne serait-ce qu’une lettre de l’entrée initiale, le hash de sortie est alors complètement différent.

Le SHA-256 est une fonction de hashage, utilisée entre autres dans le chiffrement cryptographique de nombreuses cryptomonnaies.

Hash Rate/Taux de hachage : Indicateur déterminant la puissance de calcul. C’est le nombre de calculs de hachage qui peuvent être effectués par un mineur de cryptomonnaie avec son matériel informatique. Le taux détermine l’efficacité et le profit de leur exploitation minière.

HODL (Hold On for Dear Life) : Terme de la culture Internet qui désigne la pratique consistant à conserver ses cryptomonnaies et à ne pas les vendre. Ce terme est devenu populaire après qu’un internaute a mal orthographié le mot « hold » sur les forums de Bitcointalk.org.

Hot Storage (Stockage à chaud) : La conservation en ligne de clés privées qui permettent d’accéder à des cryptomonnaies. Cela se fait généralement par le biais de portefeuilles en ligne et d’échanges d’actifs numériques (bourses en ligne).

I

ICO (Initial Coin Offering) : Une vente publique de jetons d’une cryptomonnaie pour collecter des fonds pour un projet.

K

KYC (Know Your Customer)/Connaître son client : Lois qui obligent les banques et autres institutions financières à conserver et à communiquer de nombreux détails sur les informations personnelles et les transactions de leurs clients.

L

Ledger Nano S : Un portefeuille électronique populaire, conçu et vendu par la société française Ledger Wallet. La société propose différents produits, dont Ledger Nano S.

Lightning Network : Une proposition de modification de la blockchain Bitcoin qui vise à faciliter des transactions plus rapides et une meilleure mise à l’échelle (scalabilité). Cela implique des canaux de paiement bidirectionnels et d’autres changements.

Litecoin : Une ramification de Bitcoin avec des caractéristiques très similaires. Cependant, cette cryptomonnaie est conçue pour des transactions à bas prix et rapides. Litecoin a pour but de devenir une monnaie numérique utilisable au quotidien.

LTC : Le symbole du Litecoin, qui est souvent utilisé sur les bourses et autres plateformes financières.

M

Margin Trading (Trading sur marge) : Il s’agit d’une pratique commerciale où des actifs existants sont utilisés comme garantie pour des prêts à court terme. Les prêts sont ensuite utilisés dans des opérations à risque pour amplifier le gain (ou la perte) de l’opération.

Market Capitalization (Capitalisation boursière) : La valeur totale d’un actif, calculée en multipliant le nombre total d’actions (ou de pièces) en circulation et le prix par action (ou pièce).

Mineur : Un participant important du réseau, qui regroupe les transactions et se fait payer en nouvelles pièces et en frais de transaction en échange de son aide pour faire fonctionner le système.

Mining (Minage) : Le processus par lequel les transactions sont vérifiées, regroupées et ajoutées à la blockchain. C’est une partie essentielle de toute crypto monnaie !

Mining Pool (Pool minier) : Un groupe de personnes ou d’organisations qui se réunissent pour mettre en commun et partager leurs ressources informatiques pour l’extraction de cryptomonnaies. Ils se partagent ensuite les récompenses.

Mining Reward (Récompense pour le minage) : Le paiement résultant du minage. Les récompenses sont souvent un mélange de nouvelles pièces de cryptomonnaie et de frais de transaction.

Mining Rig : Une installation informatique spécialement conçue pour l’extraction d’une cryptomonnaie. Il implique souvent plusieurs cartes graphiques (GPU) ou d’autres configurations complexes pour une efficacité maximale.

Monero : Une cryptomonnaie sécurisée, privée et intraçable. Monero se concentre sur l’anonymat de l’argent sur Internet, en cachant vos comptes et vos transactions à tout le monde.

Moon / Mooning/To the moon (Lune/jusqu’a la lune) : Désigne un prix de cryptomonnaie qui atteint des niveaux astronomiques. Terme populaire de l’argot Internet utilisé pour décrire les performances positives passées ou futures d’un actif.

Multi Signature (MultiSig) : Certains portefeuilles sont protégés par des clés multiples. Plusieurs personnes doivent approuver (signer) les transactions avant qu’elles ne puissent avoir lieu.

Nœud : Un nœud est essentiellement un logiciel ou un ordinateur qui est connecté au réseau Bitcoin (ou d’une autre cryptomonnaie) et qui conserve une copie de la Blockchain. Tous les mineurs hébergent un nœud, mais tous les nœuds n’ont pas à miner la cryptomonnaie.

P

Paper Wallet (Portefeuille papier) : Un type stockage a froid où les clés privées et publiques (et souvent un code QR) sont imprimées ou écrites sur du papier pour empêcher le piratage et le vol en ligne.

Peer-to-Peer (P2P) : Un réseau qui répartit les tâches informatiques entre de nombreux ordinateurs privés (décentralisés), au lieu d’utiliser les ordinateurs d’entreprises (centralisés).

Private Key (Clé privée) : C’est un peu comme votre mot de passe pour accéder à vos cryptomonnaies. Ne la partagez jamais, c’est un accès complet vos fonds.

Public Key (Clé publique) : Une chaîne de lettres et de chiffres qui sont utilisés pour recevoir de la cryptomonnaie. Le fonctionnement est similaire à celui d’un numéro de compte bancaire traditionnel (RIB) et peut être partagé publiquement avec d’autres. Si un ami devait vous envoyer 1 BTC (quel ami incroyable !), vous lui donneriez la clé publique de votre portefeuille.

Proof of Stake (POS) / Preuve d’enjeu : Les mineurs traitent et valident les transactions en prouvant qu’ils sont propriétaires d’une certaine quantité de la cryptomonnaie, plutôt qu’en effectuant des calculs mathématiques. Pour la POS, les mineurs « verrouillent » leurs actifs (c’est la « mise/l’enjeu ») et promettent ensuite de traiter les transactions de manière équitable. S’ils font un travail honnête, ils sont récompensés par le paiement de frais de transaction, mais s’ils tentent de tricher, ils sont pénalisés et perdent tout ou partie de leurs actifs bloqués. En bref, ce système encourage financièrement les comportements honnêtes. La Proof of Stake est conçue pour être plus respectueuse de l’environnement que la Proof Of Work (preuve de travail).

Proof Of Work (POW) / Preuve de travail : Dans le cadre du POW, les « mineurs » traitent les transactions en utilisant des ordinateurs pour résoudre des énigmes mathématiques complexes. Ils « prouvent » qu’ils ont fait ce travail de calcul en trouvant des solutions à ces énigmes. Ce faisant, ils aident à valider et à traiter les transactions et sont à leur tour payés pour leur travail avec des frais de transaction et avec des pièces nouvellement créées. Le POW demande beaucoup d’énergie !

Pump and Dump : Il s’agit d’une méthode qui consiste à acheter une pièce de monnaie, à la conserver et à inciter les autres à faire de même, pour que les prix s’envolent pour ensuite la « vendre » au prix le plus élevé. Dans ce type de schéma, les derniers arrivés sont souvent laissés pour compte avec des pertes pouvant être énormes, car une fois que tous les premiers acheteurs se sont débarrassés de leur (très) grande quantité de monnaie, les prix s’effondrent (pour parfois ne jamais remonter).

S

Satoshi : Les bitcoins peuvent être achetés et vendus en très petites quantités ! Un Satoshi est la plus petite sous-unité d’un Bitcoin actuellement disponible (0,000 000 01 BTC).

Satoshi Nakamoto : Le pseudonyme du mystérieux créateur de Bitcoin.

Scalabilité : C’est le défi majeur du Bitcoin et d’autres cryptomonnaies si elles veulent un jour être acceptées à grande échelle. En effet, la scalabilité d’un projet désigne sa capacité à changer d’échelle et à s’adapter à une augmentation des utilisateurs pour faire face à des problèmes comme le ralentissement des temps de transactions et/ou l’augmentation des frais.

SEC : Abréviation de « Securities and Exchange Commission ». Organisme gouvernemental américain qui réglemente les valeurs mobilières (actions, obligations, etc.) ainsi que les bourses.

Stockage en ligne : Stockage de ses clés privées sur des appareils qui ont accès à internet. Le stockage en ligne offre plus de commodité, mais présente aussi un risque accru.

Stockage hors ligne : Stockage de ses clés privées sur des appareils qui n’ont pas accès à internet. Le stockage hors ligne offre une protection supplémentaire contre le piratage.

Segregated Witness (SegWit) : Une proposition de modification de la blockchain Bitcoin qui augmenterait la limite de taille des blocs pour des transactions plus rapides. La mise en œuvre serait un soft fork (voir ci-dessus).

SHA 256 : Une norme cryptographique très solide qui sert de base aux systèmes de preuve de travail de Bitcoin et autres. C’est également la technologie qui protège les portefeuilles.

Silk Road : Un marché désormais disparu sur Darknet qui a été fermé par le FBI. Il était surtout connu pour la vente de drogues et d’autres produits illégaux et acceptait les bitcoins.

Smart Contract (contrat intelligent) : Code informatique autonome qui prend des décisions basées sur des règles prédéfinies qui ne peuvent être modifiées par la suite. La mise en œuvre la plus connue est le système Ethereum.

T

Token (Jeton) : Unité de valeur pour un système de blockchain. Les jetons peuvent être utilisés pour le paiement, l’accès, le vote et la facilitation de l’infrastructure globale de la blockchain. La plupart des jetons sont basés sur Ethereum.

Transaction Fee (Frais de transaction) : Paiement effectué aux volontaires qui traitent les transactions sur une blockchain (mineurs). Les frais de transaction peuvent varier en fonction de la cryptomonnaie et aussi de la vitesse de transaction souhaitée.

W

Wallet (Portefeuille) : Un portefeuille numérique est l’endroit où sont stockées les cryptomonnaies comme le Bitcoin. Plus précisément, les fonds sont en fait stockés dans la Blockchain elle-même, à laquelle le portefeuille donne simplement accès.

Il en existe plusieurs catégories :

  • Portefeuille matériel/Hardware wallet
  • Portefeuille logiciel/Software wallet
  • Portefeuille en ligne/Web wallet

Et sont de deux types distincts :

  • Portefeuille chaud/Hot wallet : qui sont sur des appareils reliés à internet
  • Portefeuille froid/Cold wallet : qui n’est jamais relié à internet

Whale (Baleine) : Un investisseur qui détient une très grande partie d’une cryptomonnaie. Les baleines sont souvent les premiers acheteurs ou de grands acheteurs institutionnels qui détiennent une participation massive et qui peuvent à eux seuls influencer le marché.

Whitepaper (Livre blanc) : C’est le document technique qui accompagne la plupart des cryptomonnaies pour examiner en profondeur leur structure et leurs plans. C’est une description formelle, scientifiquement écrite, d’une idée ou d’un projet. Les livres blancs couvrent la théorie et les applications pratiques des cryptomonnaies, ainsi que de nombreux détails techniques.Vous pouvez par exemple consulter le livre blanc bitcoin : « Bitcoin : À Peer-to-Peer Electronic Cash System » rédigé par Satoshi Nakamoto.

Précédent

Ledger Nano S / X : Le guide complet !